En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour assurer le bon fonctionnement de nos services.
En savoir plus

Actualités

Les anciens élèves deviennent ambassadeurs du supérieur.

Par Pascal-Jacques Virlogeux, publié le lundi 18 décembre 2017 13:52 - Mis à jour le mardi 23 janvier 2018 22:32
201801231393-full.jpg

À l'initiative des anciens élèves du lycée Monnerville de Cahors, s'est déroulée la première édition des Ambassadeurs du supérieur. «Un titre un peu pompeux mais qui a du sens pour vous», estime le proviseur du lycée dans son discours adressé aux jeunes gens. Le principe : favoriser les rencontres entre les anciens élèves devenus étudiants ou professionnels, et les futurs bacheliers. «L'idée est née grâce à une quinzaine de lycéens qui ne voulaient pas se séparer après le baccalauréat, explique Holly, leur laborantine. Par le biais des réseaux sociaux, ce sont rapidement plusieurs dizaines d'anciens élèves qui ont émis le souhait de se réunir.» Le lycée Monnerville a été heureux de leur proposer son accueil, cette rencontre s'intégrant parfaitement dans le nouveau parcours d'accès à l'enseignement supérieur.

Ainsi, samedi 13 janvier, pendant toute la matinée, chacun a pu dialoguer, partager, échanger sur des formations variées, parfois même éclectiques. 35 cursus étaient représentés sur ce forum : école d'ingénieur, d'architecture et de commerce, classes préparatoires de littérature et de sciences, BTS, IUT, licences, médecine, radiologie, opticien, préparateur en pharmacie… Des futurs ingénieurs étaient présents, comme Marie de l'école de Purpan ou Mathieu de l'INSA. Les BTS avaient également toute leur place : ainsi Maureen a présenté son BTS qualité des industries alimentaires de Villefranche-de-Rouergue, tandis qu'une future architecte expliquait son projet, maquette à l'appui. Chacun avait amené ses brochures, son dynamisme, sa maturité et ses convictions, afin de conseiller les futurs bacheliers sur leurs vœux qu'ils auront à saisir sur la plate-forme «Parcoursup», ouverte depuis hier. Dans ce cadre, les nombreux «ambassadeurs du supérieur» ont été heureux de revoir leurs anciens camarades de classe ainsi que leurs anciens professeurs.

«J'ai obtenu mon bac en 2011, revenir aux sources me ravit, confirme Mickaël, étudiant en master 2 de chimie théorique. Le lycée a changé, s'est embelli mais je me souviens toujours…»

Le clou de la matinée : un collégien de 10 ans est venu, accompagnée de sa maman se renseigner sur sa future carrière. «Il faut s'y prendre tôt, confie-t-il, car quand je serai grand, je serai astronaute.» Cette rencontre s'est clôturée par un buffet offert par l'Association des parents indépendants qui voulait elle aussi apporter une belle convivialité à cette matinée.

La Dépêche du Midi

 

Pièces jointes
Aucune pièce jointe