En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour assurer le bon fonctionnement de nos services.
En savoir plus

Actualités

La rectrice à la rencontre des élèves.

Par Pascal-Jacques Virlogeux, publié le vendredi 6 avril 2018 08:36 - Mis à jour le vendredi 6 avril 2018 08:36
Visite rectrice.jpg
Anne Bisagni- Faure, rectrice de l'académie de Toulouse, chancelière des universités s'est rendue hier au lycée polyvalent Monnerville à Cahors. Elle a dialogué avec les élèves et les enseignants.

Dans le cadre du continuum Bac -3 /Bac +3 (liaison entre le lycée et l'enseignement supérieur) la rectrice est allée à la rencontre des scolaires et apprentis, accompagnés de leurs enseignants, à travers la visite de plusieurs pôles. Première étape au pôle maintenance des véhicules automobiles. Les lycéens en BTS maintenance des véhicules planchent sur les émissions du CO2 par rapport à la vitesse. Sa capacité d'accueil pour l'heure est de 10 élèves. «Les demandes sont telles que nous allons augmenter notre capacité à 20 places, en prenant en compte la mixité» explique le proviseur Pascal Virlogeux. «C'est inspirant d'avoir des pionniers sur la mixité dans son mode d'application» déclare la rectrice. Deux filles suivent ce cursus, elles réussissent bien» note un enseignant. Direction le pôle maintenance des véhicules automobiles. Les troisièmes années bac professionnel sont inscrites dans un parcours supérieur, avec le BTS maintenance des véhicules automobiles. Anne Bisagni-Faure poursuit les échanges au pôle carrosserie. Parmi les trois élèves en terminale bac professionnel carrosserie, Coralie, qui vient de l'Aveyron. Elle entend poursuivre en validant un CAP peinture. «Je peux le passer ici ou bien au centre de formation des apprentis de Cahors» confie-t-elle. Le lycée est labellisé. C'est un indicateur d'excellence pour les voies technologiques et professionnelles. C'est également un élément pour favoriser et pour faciliter l'insertion des jeunes dans le monde du travail. Le pôle sciences et technologies pour sa part dispose d'une licence biomédicale, d'une capacité de 24 élèves. «Un tiers d'enseignant et un tiers de professionnels interviennent avec le centre hospitalier. En France, il n'y a que quatre établissements à proposer cette formation» explique le proviseur. Une licence sur l'efficacité énergétique y est aussi dispensée.


Un établissement labellisé

Le lycée Gaston Monnerville dans le quartier de Terre Rouge offre des formations allant de la classe de troisième au niveau bac + 3 (licences professionnelles). Il est labellisé lycée des métiers de l'industrie et de la maintenance. L'élève peut choisir entre les voies scientifiques, technologiques ou professionnelles.

La Dépêche du 6 avril 2018 M M

Pièces jointes
Aucune pièce jointe