Classement des lycées : Monnerville Cahors et J. D'Arc Figeac bien cotés.

 

Le classement national des lycées a été publié hier. Les huit lycées lotois du public et du privé ont été notés. Le taux de réussite au bac n'a pas été le seul critère. Monnerville Cahors et Jeanne d'Arc Figeac figurent en bonnes places.

 

 

 

Les chefs d'établissement ont eu la primeur des résultats il y a déjà 2 mois. Le classement des lycées 2017 rendu public hier ne les a donc pas vraiment surpris. Mais la notation comme celle qui couronne ou sanctionne une copie de maths est à la fois redoutée comme espérée lorsqu'on pressent le bon résultat. Les huit lycées lotois du public et du privé, établissements d'enseignement général, technologique ou professionnel (1) ont été jaugés à partir du taux de réussite au Baccalauréat.

Mais ce n'était pas le seul critère, L'Étudiant, depuis 5 ans, établit une moyenne des notes en intégrant 2 autres indicateurs, la capacité à faire progresser les élèves et l'indice de stabilité. D'autres médias, Le Figaro, L'Internaute sont sur des bases différentes. Dans ce classement 2017, le lycée Gaston Monnerville de Cahors réalise une belle opération. Un A signifiant «Très bon lycée» et une note de 15,2 propulsent l'établissement parmi les mieux cotés du Lot à la grande satisfaction de son proviseur, Pascal Virlogeux : «Nous sommes en progression et cette plus-value de réussite au bac s'est principalement exprimée dans les filières Pro où le taux de réussite a augmenté de 5 %. L'effectif dans une filière comme la ST Laboratoire est passé à 40 élèves en 1re année alors que nous en comptions 25 l'année dernière».

Le classement fait aussi la réputation d'un établissement et pour Monnerville, il tombe à pic avec deux journées portes ouvertes en fin de semaine.

À Figeac, la proviseure du lycée privé Jeanne-d'Arc, Anne Vidal, a appris une excellente nouvelle hier. Son établissement se classe en effet 16e meilleur lycée de France, selon Le Figaro. «Je ne me précipite pas sur ces classements. Mais je suis flattée d'apprendre que nous sommes classés parmi les meilleurs lycées. J'ai regardé le classement du journal Le Monde qui nous classe aussi très bien» se réjouit Mme la proviseure. De fait, le rang du lycée figeacois varie selon les sites et les médias. Le Figaro ne base son classement que sur le taux de réussite au bac (98 % à Jeanne-d'Arc sur 57 candidats présentés en 2016), à la différence du Monde qui prend en compte pour 50 % de la notation le taux d'accès au bac depuis la Seconde.

Et à ce niveau, Jeanne-d'Arc n'affiche qu'un faible pourcentage. Un élève qui entre en Seconde n'a que 45 % de chance de réussir son bac dans l'établissement. «Ce chiffre fausse un peu la donne. Nous avons une section foot au lycée et beaucoup d'élèves de Seconde viennent de Toulouse puis repartent car ils ne se font pas à l'endroit» explique Anne Vidal. «Chaque journal faisant son propre classement, je ne pense pas que les familles se focalisent sur ces résultats. Ils viennent chez nous car nous sommes sérieux et rigoureux. Nos enseignants sont exigeants et préparent les élèves autant pour le bac que pour l'après-bac. Nous sommes un petit établissement, mais c'est plus confortable» poursuit-elle.

Un décalage public/privé moins tranché dans le Lot

La proviseure reconnaît que les lycées de petite taille sont souvent mieux classés, à l'exception peut-être cette année du lycée Saint-Étienne à Cahors, qui a chuté dans le classement du site L'Étudiant (lire notre encadré). «Les petits lycées sont mieux classés, mais peuvent vite dégringoler. Cette année nous espérons encore 100 % de réussite au bac S et 7 mentions Très bien. Nos résultats ont toujours été au-dessus des moyennes académique et nationale» souligne Anne Vidal. Les lycées d'enseignement privé affichent habituellement de très bons résultats. Cette année encore, le podium des meilleurs lycées de France est exclusivement composé d'établissements privés, aussi bien pour l'enseignement général et technologique que professionnel. Ce succès peut s'expliquer par le fait que les lycées privés «choisissent» leurs élèves, autant par le niveau et l'argent que par la motivation et le travail, comme le confiait déjà l'an dernier au journal Le Monde le sociologue pétrocorien François Dubet.

Dans le Lot, les lycées publics font aussi très bonne figure, affichant tous un taux de réussite au bac général d'au moins 85 %, mais avec un léger retard pour les filières professionnelles des lycées Vicat (Souillac) et Champollion (Figeac).

(1) Lycée Saint-Étienne Cahors (privé) ; Clément-Marot Cahors (public) ; Monnerville Cahors (public) ; Jeanne-D'Arc Figeac (privé) ; Léo Ferré Gourdon (public) ; Jean-Lurçat Saint-Céré (public) ; Champollion Figeac (public) ; Louis-Vicat Souillac (public).


Les notes des 8 lycées lotois

Lycée Gaston Monnerville à Cahors. 15,2, de B (bon lycée) en 2016 passe à A (très bon lycée) en 2017. 116 élèves présentés au Bac, taux de réussite de 97 %.

Lycée des Métiers Champollion à Figeac. 14,7, de D (très moyen) en 2016 passe à B (bon lycée) en 2017. 188 élèves présentés, taux de réussite de 96 %.

Lycée Clément-Marot à Cahors. 14,3, de B (bon lycée) en 2016 passe à C (lycée moyen) en 2017. 268 élèves présentés au Bac, taux de réussite de 92 %.

Lycée Jeanne d'Arc à Figeac. 14,1, C (lycée moyen) en 2016 comme en 2017. 57 élèves présentés, taux de réussite de 98 %.

Lycée Jean-Lurçat à Saint-Céré. 14, D (lycée très moyen) évaluation identique en 2016 et 2017. 123 élèves présentés. Taux de réussite de 90 %.

Lycée Louis-Vicat à Souillac. 13,9, de C (lycée moyen) en 2016 passe à D (lycée très moyen). 52 élèves présentés. Taux de réussite de 85 %.

Lycée Léo Ferré à Gourdon. 13,5, D (lycée très moyen) en 2016 comme en 2017. 47 élèves présentés au Bac. Taux de réussite de 89 %.

Lycée Saint-Etienne à Cahors. 13,4, de A (très bon lycée) en 2016 rétrograde à D (lycée très moyen) en 2017. 58 élèves présentés, taux de réussite de 95 %.

La Dépêche du jeudi 23 mars 2017. Jean-Michel Fabre et Mathieu Fontaine

 

Modifier le commentaire 

par Pascal-Jacques Virlogeux le 23 mars 2017 à 09:34

haut de page